samedi 17 mars 2018

Tu Ecoutes Trop De Musique # 2

Et la rue m'habitue à n'être plus personne | Presque plus personne Et la ville me force à suivre son rythme fébrile Son rythme fébrile | Mais quand on se retrouve | Quand il rentre le soir | Il suffit d'un regard | Et je suis moi | J'ai le ciel au bout des doigts | Le monde au-dessous de moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | J'entends, je sens et je vois | Je suis moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | Et la rue me ramène à sa vie monotone | Sa vie monotone | Dans la ville je me perds, je m'oublie, je m’abandonne | Oui je m’abandonne | Mais quand on se retrouve | Quand le ciel devient noir | Il suffit d'un regard | Et je suis moi | J'ai le ciel au bout des doigts | Le monde au-dessous de moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | J'entends, je sens et je vois | Je suis moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | Je suis moi | J'ai le ciel au bout des doigts | Le monde au-dessous de moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | J'entends, je sens et je vois | Je suis moi | Comme pour la première fois | Je suis moi | Je suis moi |
"Je suis moi" interprète Françoise Hardy / Parolier Michel Berger 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à ajouter ?