dimanche 1 septembre 2013

Les Autres # 1

La chambre et… le reste

« C’est étrange ». Après cette courte phrase, Stéphane a laisser planer quelques secondes de silence. Je suis là, à côté de lui, dans cette pièce que j’ai refaite pour être ma chambre. Je l’ai alors regardé d’un air circonspect en attendant la suite qui n’est venue qu’une fois que j’ai ajouté : « Qu’est-ce qui est étrange ? ». Il me répond alors : « tu habites un grand appartement qui est à l’image de ta chambre, tu ne l’as jamais investie, comme si tu t’apprêtais à partir ». Encore un silence, mais cette fois, je n’avais rien à ajouter. C’est vrai que chez moi tout est très spartiate, simple, dépourvu du superflu. Mon sommier se compose de quatre palettes récupérées sur lesquelles j’ai posé un matelas futon ; une idée amusante vue dans un magazine déco chez le coiffeur . Ce qui fut moins amusant, c’est de les monter au 6ème étage sans ascenseur. Trois murs sont peints en blanc et un en rouge. Je me suis dit que cette dernière couleur allait peut-être influer sur mon sommeil, mais c’est plus sur mon appétit qu’elle a de l’effet, allez savoir pourquoi ? Quelques livres en cours à même le sol, une lampe de chevet, et une prise anti-moustique. Voilà, c’est tout. Je ne me sens bien nulle part. Quand j’entre dans le dressing, la valise est là en évidence. Je ne peux pas nier que j’attends le moment de l’ouvrir avec impatience et d’y bourrer le peu d’effets que j’ai et de me barrer. Mais pour aller où ? Là où mon cœur se posera. La réponse et la bonne c’est celle-ci. Là, ou mon cœur se posera, je m’établirai et je vivrai. Pour l’instant, je survis, je joue la comédie dans un décor qui n’est pas le mien, dans une chambre que j’ai voulu faire mienne et qui ne le sera jamais, dans un appartement qui ressemble plus à un hall de transit. Tout ce qui peut me ramener à la dure réalité, ce sont les battements d’ailes saccadés d’un moustique effectuant sans doute son dernier vol, victime du seul objet de cette chambre accroché au mur.


Music: Apparat "Goodbye"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à ajouter ?