samedi 27 juillet 2013

« La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie » - Sénèque

Ils sont étranges tous ces sentiments qui se bousculent en moi. Il y a le manque, l’amour, la passion mais aussi la colère, la rancune, la tristesse. Et puis, il y a également l'absence. Une absence insoutenable, cette lourdeur à l’estomac qui donne envie de crier et de me jeter contre un mur pour m’y cogner jusqu'à ce que la douleur physique se substitue à celle psychique. Suis-je à ce point faible pour être prisonnier de mes émotions, dépendant à ce point de toi ? Pourtant, il y a un lieu en moi où tout est calme, un endroit où les difficultés n’existent plus, où la douleur laisse place à l’apaisement, un « chez moi » où tu es là, près de moi, en sécurité. Il y a dans mon esprit, cet espace hors du temps, sans passé, juste un présent où je peux t’aimer sans anticiper le futur. Un ponton face à une mer calme baignée par un soleil qui traîne à se coucher, les pieds dans l’eau, l’un à côté de l’autre, nos doigts entrecroisés, nous regardons dans la même direction.


Music: The Cinematic Orchestra "To build a home"
Picture: Steve Walker

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à ajouter ?